architecture-design

Comment choisir le matériau de son carport ?

carport
Devenu incontournable ces dernières années, le carport est un abri pour voiture qui allie design, robustesse et polyvalence. Face à la pléthore de modèles disponibles, il est toutefois indispensable d’étudier différents éléments pour ne pas regretter son achat. Parmi les critères essentiels, le matériau occupe une place de choix. Qu’il s’agisse de la structure ou de la toiture de votre abri d’auto, vous devez tenir compte des caractéristiques techniques, du prix, ou encore des modalités d’entretien spécifiques à chaque matériau.

Quels sont les différents matériaux disponibles pour un abri d’auto ?

Différents matériaux peuvent être employés à la construction d’un abri d’auto. Chacun d’entre eux possède des avantages et des inconvénients qui lui sont propres :

  • Le bois : populaire, cette matière noble et naturelle permet de réaliser des constructions à haute valeur esthétique. Facile à installer, il s’adapte aisément à tous les types de sols. Par contre, une structure en bois nécessite certaines précautions. Assurez-vous notamment qu’elle ait subi un traitement autoclave qui la protège contre les champignons et les insectes.
  • L’aluminium : il s’agit d’un matériau apprécié pour sa robustesse et sa facilité d’entretien. Un carport aluminium bénéficie d’une longue durée de vie et séduit par son aspect contemporain. Léger et solide à la fois, il permet de concevoir des structures sur-mesure. Son seul défaut réside dans ses faibles capacités d’isolation.
  • L’acier : très résistant, il permet à une structure de supporter de lourdes charges. Par contre, contrairement aux carports Trigano en aluminium, l’acier est sujet à la corrosion et doit être soumis annuellement à un traitement antirouille.
  • Le PVC : il est employé pour réaliser des abris d’auto faciles à déplacer et disponibles à un prix attractif. Il a cependant pour inconvénient d’être peu solide comparativement aux autres matériaux.

Avec quel matériau recouvrir la toiture ?

Hormis la composition de la structure, vous devez aussi déterminer quel matériau sera le mieux adapté au toit de votre carport en aluminium. Vous pouvez notamment opter pour :

  • un toit en tuiles, reconnu pour offrir une couverture très résistante ;
  • une toiture en polycarbonate qui bénéficie d’une longue durée de vie et résiste bien aux conditions météo difficiles ;
  • un toit en bardeau bituminé (ou shingle) réputé pour son potentiel esthétique ;
  • des bardeaux de bois qui procureront un aspect des plus chaleureux à votre abri d’auto ;
  • des panneaux solaires écologiques et économiques (à condition que votre abri d’auto ait une toiture plate) ;
  • des panneaux en acier robustes mais qui ont l’inconvénient de faire monter la température lorsqu’ils sont exposés au soleil.

Quid des fondations ?

Afin d’assurer une base solide à l’ouvrage, vous ne devez sous aucun prétexte négliger les fondations. Afin d’assurer la pérennité de la structure, il est primordial de sélectionner des matériaux solides et de qualité. Opter pour une base en béton apparaît comme la solution la plus recommandée par les experts. Pour ce faire, vous devez acquérir du sable, du ciment ainsi que du gravier. Mélangez-les ensuite selon les proportions préconisées par les normes de construction. La base en béton de votre abri d’auto peut consister en une dalle entière, des plots ponctuels ou une semelle filante. Des ancrages métalliques pourront également être employés pour renforcer la structure. Dans tous les cas, évitez de fixer les poteaux directement dans le sol. En contact perpétuel avec l’humidité, ils risqueraient en effet de pourrir et d’entraîner l’effondrement de l’abri d’auto. Avent de débuter la mise en place des fondations de votre carport en aluminium, pensez à également à vous renseigner sur la législation en vigueur. Si l’ouvrage prévu ne dépasse pas les 5 m², vous n’avez à vous préoccuper d’aucune formalité. Pour une construction d’une superficie comprise entre 5 et 20 m², une déclaration de travaux est requise. Quant aux surfaces excédant les 20 m², l’obtention d’un permis de construire s’avère obligatoire

Quels éléments prendre en considération dans le choix du matériau ?

La matière dans laquelle est conçu un abri d’auto est un point à ne pas prendre à la légère. Choisir le bon matériau, c’est en effet l’assurance de :

  • parvenir à un compromis efficace entre les économies et la qualité ;
  • bâtir une structure conforme aux préoccupations écologiques actuelles ;
  • disposer d’une construction adaptée à son terrain et facile à installer.

Pour toutes ces raisons, le choix du matériau ne doit pas être effectué en étudiant les seules caractéristiques techniques. Il faut aussi tenir compte :

  • Des conditions climatiques typiques du lieu d’habitation : si vous résidez dans une région sujette aux violentes intempéries, préférez un abri d’auto en métal ou en aluminium.
  • Du design et de l’esthétique : veillez à jeter votre dévolu sur un ouvrage qui soit en harmonie avec votre jardin et votre maison. Par exemple, un carport aluminium convient tout à fait à un habitat de style contemporain. Notez que vous pouvez choisir entre un abri autoporté et un modèle adossé selon vos préférences.
  • Le type d’usage prévu : si un abri d’auto est avant tout une solution destinée à abriter un véhicule, il peut servir à des usages multiples. Vous pouvez par exemple l’utiliser en tant que salon de jardin en y installant une table et des chaises. Dans ce cas, un abri élégant en bois ou en aluminium est tout indiqué.
  • Du prix : Le budget à prévoir pour acquérir un abri d’auto varie entre 350 et 5000 euros en moyenne selon les modèles. Le choix du matériau s’avère ici déterminant. Ainsi, les abris en PVC sont beaucoup moins onéreux que les modèles en aluminium. Toutefois, retenez que la qualité à un prix…

Quitter la version mobile